Compte-rendu du grand débat national à Ballainvilliers du 15 février 2019

BALLAINVILLIERS

Compte-rendu du DÉBAT CITOYEN, 15 février 2019 de 20h à 21h30

Nombre de participants : 34 participants + 7 élus de Ballainvilliers.

 Ce débat a été animé par Joseph NOUVELLON, vice-président du CESE de l’Essonne, personne extérieure à la ville, disponible ce jour-là et faisant partie de la liste des personnes compétentes proposées par le Préfecture.

 Le compte-rendu de ce débat  a été transmis au niveau national.


Introduction

Mme le Maire présente les élus qui assistent au débat, ils sont là en tant que citoyens, mais ne participeront pas au débat. Les règles sont rappelées : l’animateur n’intervient pas dans le débat, il est là pour aider les présents à s’exprimer, au sens noble du terme, c’est-à-dire communiquer et se faire comprendre. Courtoisie et bienveillance, et pas de polémique. En plus des quatre proposés pour le débat national, tous les sujets peuvent être abordés. Le débat ne prévoit pas d’aborder les sujets purement locaux. En effet, l’objectif de ce grand débat est de proposer aux Français de se réunir et d’échanger au niveau de l’organisation et de l’avenir de la France. Ce sont les politiques qui verront comment transformer ces demandes en actes. Mais, il faut être conscient que les actions retenues s’étaleront sur le long terme.

Le sens du débat sera rappelé au cours des échanges « si nous arrivons à entretenir ce débat, cela va infuser et faire bouger les choses »

La révolution Française a mis un siècle de débats à s’imposer (République vraiment installée en 1872) et le débat avait commencé dès le début du XVIIIème avec les philosophes.

 

Transition écologique

  • En Ile-de-France, les transports en commun sont nombreux, à la campagne, il faut faire des kilomètres pour aller chercher son pain en voiture, on pousse au développement de la voiture électrique, mais il n ‘y a pas de réflexion à long terme : on fait quoi des voitures diesel et on fera quoi si tout le monde roule à l’électrique ?  La voiture électrique n’est pas la solution, il y a de nombreuses problématiques qui sont liées (batteries, dépendance à la Chine, etc…) et qu’en sera-t-il du nucléaire ?
  • Je suis contre l’aspect punitif de l’écologie : on ne sait pas à quoi va servir l’argent des taxes que l’on veut nous mettre et on n’envisage rien sur les avions, les camions, les navires
  • Problème du NOX : des solutions sont trouvées pour les voitures et les camions et c’est un problème pour les avions car on n’a pas de solution par rapport à ce dioxyde et monoxyde d’azote
  • On sait tout de même que l’argent des taxes va aussi à des aides pour l’isolation, l’achat de voitures etc.

La fiscalité et les dépenses publiques:

  • L’État ne doit pas dépenser l’argent qu’il ne possède pas,
  • L’État vient de dépenser 10 milliards non prévus, alors qu’il est en déficit,
  • L’État doit faire des économies pour rembourser ses emprunts,
  • L’État doit respecter les rapports de la Cour des Comptes ; ex : les retraites payées à des Algériens décédés depuis longtemps
  • L’État lance des enquêtes qui ne sont pas exploitées, il faudrait donc supprimer des fonctionnaires
  • Supprimer le Conseil Économique et Social et Environnemental,
  • Trouver les moyens de baisser les impôts,
  • Tous ceux qui touchent de l’argent de l’État doivent le déclarer (fonctionnaires, chômeurs …)
  • Supprimer l’AME (Assistance médicale pour les étrangers)
  • Manque de contrôle de tout ce que l’on paie : l’Algérie nous doit de l’argent et on n’exige pas son remboursement. On demande aux Français de faire des efforts, et on n’est pas rigoureux vis-à-vis de l’argent que l’on devrait récupérer
  • TVA : un candidat avait suggéré d’augmenter la TVA sur les produits de luxe (et pas sur les produits de base, bien sûr) au lieu de prendre de l’argent aux personnes âgées, ce qui serait plus juste
  • L’État devrait être exemplaire : pourquoi n’arrive-t-il pas à équilibrer son budget : il y a toujours plus d’impôts et on est toujours déficitaire
  • Au niveau des retraités à Ballainvilliers, Il y avait jusque-là un consensus sur les prélèvements et il n’y a pas eu de gilets jaunes, mais maintenant on (les retraités) en a assez !
  • Grâce à l’Euro, les entreprises sont plus fortes dans la compétition mondiale,
  • Les économistes disent que l’euro est une catastrophe : cela a créé des usines en Allemagne, …, des chômeurs en France. Réponse : voir l’Angleterre actuellement, elle subit les conséquences du BREXIT. Ce serait pire pour un pays européen de sortir de l’euro.
  • Sans doute les députés n’ont pas grand-chose à faire : exemple actuellement vote sur les parents 1 et 2, le doggy bag, et la fessée. Ils devraient plutôt utiliser leur temps à faire respecter les rapports de la Cour des Comptes, il faudrait créer un ministère du « bon sens »
  • S’il y a plus de voitures électriques, manque à gagner pour l’état (taxes) qu’est ce qui compensera ?
  • En 2018 1 million de m3 de pétrole en moins importés, manque à gagner pour l’état
  • Peut-être va-t- on développer les voitures à hydrogène : cela fait partie du débat de rêver.
  • Les salaires des dirigeants et des hauts fonctionnaires sont trop élevés,

 

L’organisation de l’État et des services publics :

  • Trop de députés, proposition de 1 seul député et son adjoint par département et un sénateur et son adjoint par région – trop de députés en France, aux États-Unis 535, en France 925, l’écart est énorme si on rapporte à la superficie et la population de ces deux pays (USA 14 fois plus grand que la France) : Proposition maximum 200 à 250 députés, comprenant 100 députés à la proportionnelle et 50 tirés au sort, et 100 sénateurs, 1 par département, cela serait suffisant,
  • Les gouvernements successifs (Rocard, Jospin, Chirac, Hollande…) ne se sont pas attaqués au traitement du « mille-feuille » (niveau municipal, départemental, régional, et communauté d’agglomération et national) : coût 130 milliards d’euros. Exemple : en Lozère 60 habitants par commune, on a oublié l’objectif de la création des régions en 1960, c’était de supprimer les départements. Faut-il des communes de 6000 ou 7000 habitants en région parisienne ? les élus ont un coût ! 500 000 élus en France, en avons-nous besoin d’autant ?
  • Nouvelle nuit du 4 août.  S’attaquer aux dépenses « fastueuses » : suppression des privilèges (5 anciens présidents avec voiture, bureau, garde du corps, secrétaires, Idem pour les ministres.
  • Mettre en place une commission pour vérifier les comptes des élus
  • Il faut supprimer le conseil départemental et les sous-préfectures dans les départements,
  • Au sénat 1200 employés
  • Retraite des élus : même après un exercice pendant quelques mois, ils touchent une retraite à vie… aligner sur les retraites de tous les français,
  • L’État a deux fonctions : la gestion de la France et des français et la gestion de l’intérêt de la France au regard du monde,
  • Les Français ne sont pas conscients de tout ce qu’ils touchent indirectement (tout ce qui est donné par l’état) beaucoup de choses gratuites en France sécurité sociale pour ceux qui sont nécessiteux
  • Les services médicaux sont très bons en France, même si on constate que le service de santé se dégrade un peu

 

Démocratie et citoyenneté

  • Il faut que le vote soit obligatoire, il est trop facile de critiquer – reconnaître le vote blanc et le comptabiliser comme suffrage exprimé,
  • Développer le sens civique en mettant en place un service civique (1 mois ou 2) cela permettrait de ramener la discipline, de donner des valeurs, apprendre à obéir, par exemple nettoyer les toilettes en mixité (sociales et hommes/femmes), cela permettrait de dépister les illettrés,

Immigration :

  • Pourquoi tant d’immigrés ?
  • On est trop tolérant : problème d’immigration depuis des années, on n’a plus les moyens d’accueillir.
  • Contrôler. Exemple : le numéro de SS des étrangers est trop facile falsifier : il faut faire des contrôles
  • On ne peut pas vivre dans une bulle : les pays riches devraient intervenir et s’impliquer dans l’affaire de l’immigration d’autant que des pays comme la Chine se chargent d’intervenir en Afrique, les allemands ont commencé à le faire, notamment en Afrique,
  • Certains pays encouragent l’immigration au détriment de la France : si on supprime l’AME, on supprime l’immigration,
  • On pourrait aider les pays sous-développés pour limiter l’immigration,
  • Ce n’est pas de l’intérêt du français moyen d’affaiblir l’état. Quand on parle des étrangers, on intervient dans certains pays comme le Tchad, c’est de la politique internationale
  • L’immigration on en aura toujours, mais il faut qu’ils respectent les lois et la France et qu’ils parlent français
  • Il faut être plus strict pour donner la nationalité,
  • Attention on rejette toujours ce qui se passe sur une minorité, État ou immigration… il faut responsabiliser chaque français, chacun doit être responsable individuellement au niveau personnel et du civisme. Il faut montrer ce qui va bien dans notre pays
  • On va recevoir des djihadistes avec leur famille : il faut appliquer les lois sur la laïcité,
  • J’aimerais voir les femmes sans le visage caché, la loi n’est pas respectée,
  • Je ne crois pas à ce grand débat, on a l’impression de se faire « entuber » quoi qu’il arrive on va toujours payer, nous les jeunes et les anciens aussi et nous les jeunes avoir toujours moins. Quel que soit le parti, il n’y a rien à en attendre. On manque de MJC, elles ferment, c’est un endroit où l’on pouvait communiquer et on est comme des cons entre nous les jeunes.
  • A la fin de ces débats, s’il n’y a rien de concret, ce sera grave, il va falloir sortir des choses concrètes.

 

Gilet jaune :

  • Sortir la France de l’Europe et l’Euro,
  • L’écologie c’est du bluff, le sans plomb pollue plus que le diesel

Organisation sociale – Education :

  • On a des moyens d’éducation avec Internet, on devrait faire un internet de la connaissance gratuit pour tous, sans la publicité, et réguler les réseaux sociaux où l’on peut dire n’importe quoi de façon anonyme et le croire,
  • Il faut supprimer internet pour les moins de 18 ans,
  • Supprimer l’ENA : trop loin de la réalité, cela ferait gagner de l’argent,
  • Nous sommes les premiers au niveau des soins et de la santé, même s’il y a beaucoup de critiques, il faut respecter ce que nous avons de bon,
  • Si on est français, on doit respecter les lois françaises et notamment aller voter. Il y a des droits mais aussi des devoirs des français à l’égard de l’État,
  • Les français ne se prennent pas suffisamment en charge,
  • On a pris l’exemple de pays qui ont de meilleurs résultats que nous, mais les enfants sont incités dès la petite école, à se prendre en charge
  • Il est scandaleux de voir que de nombreuses professions ne trouvent pas de travailleurs formés, il y a un gros travail à faire pour évaluer les besoins dans les années à venir.
  • Il n’y a pas de honte à apprendre un métier manuel, énorme travail à faire.
  • Revoir au niveau de l’éducation, on manque de conviction, on a l’exemple de pays qui ont de meilleurs résultats que nous, mais ils sont incités dès la maternelle à se prendre en charge, il faut revoir notre système éducatif et les programmes scolaires, inciter à créer des entreprises, on n’est pas incités en France.
  • Il faudrait développer les cours d’éducation civique à l’école, que les enfants dès leur plus jeune âge aient conscience de leurs devoirs

 

Le débat s’achève quand les participants déclarent ne plus rien avoir à dire.

 GRAND_DEBAT_CR

Festival George Brassens de Basdorf récompensé

Tous les mois de septembre depuis 15 ans, le village de Basdorf près de Berlin en Allemagne (jumelé avec Ballainvilliers depuis 2013) organise  le festival George Brassens. C’est exactement là que George Brassens passa une année au STO (Service du Travail Obligatoire en Allemagne instauré par l’Etat de Vichy), de 1943 à 1944, à travailler dans une usine de  moteurs d’avion. Et c’est durant cette période qu’il composa et interpréta ses premières chansons et qu’il se fit ses plus fidèles amis.

Ce festival de chansons françaises rassemble des interprètes professionnels majoritairement français, mais aussi allemands, européens et divers. Les chansons de Brassens sont dominantes (parfois traduites en allemand ou autres langues européennes) mais sont aussi interprétées celles de Léo Ferré, Jacques Brel, Gérard Manset ainsi que les propres œuvres des auteurs interprètes.

Le festival est devenu très connu des amis et amateurs de George Brassens en France.  D’ailleurs Marion Schuster et Jürgen Gunther, les organisateurs, ont obtenu le Prix 2018 de la Mémoire Georges Brassens qui leur sera remis au parc Georges Brassens dans le 15ème arrondissement de Paris le week-end du 13 et 14 octobre.

Nous vous invitons à visionner, grâce au lien ci-dessous,  l’émission du 29 septembre de la RBB (télé régionale de Berlin-Brandebourg) sur Basdorf et le festival Brassens.
L’émission est en allemand, mais on comprend par le contexte,  les images et les interventions des interprètes français. On y voit Marion, Jürgen, Peter Liebehenschel le maire (interview et chansons), différents interprètes …. et aussi des archives sur Brassens. Et on nous montre Basdorf, un village niché dans la forêt et de construction relativement récente. Beaucoup d’émotion, beaucoup d’amitié !

https://mediathek.rbb-online.de/tv/Dokumentation-und-Reportage/Bonjour-Basdorf-Chanson-Festival-in-Br/rbb-Fernsehen/Video?bcastId=3822114&documentId=56541914

 

 

Pour plus d’informations sur Basdorf et les liens d’amitié ente nous  le Comité de Jumelage vous est ouvert